Get Adobe Flash player

Le “marché” de l’électricité

Il est devenu de bon ton de dire que le marché de l’électricité fait que les coûts de production, sous quelque mode que ce soit, ne sont plus couverts par le prix.

Tous répètent cela :

  • tant ceux qui disent que le nucléaire n’est plus rentable,
  • que ceux qui veulent vendre leurs centrales hydroélectriques,
  • que les fanas des renouvelables pour justifier prix garantis et autres subventions.

Continuer la lecture

L’élément religieux dans les relations internationales

Ce Jeudi 9 juin, à l’Université de Bâle, sous les auspices de l’Alliance française et de la faculté de théologie, S.Exc. M. René Roudaut, ambassadeur de France auprès de la Confédération suisse et de la Principauté du Lichtenstein, est venu parler des religions, non pas d’un point de vue théologique mais de celui de l’inévitable influence qu’elles exercent sur les relations internationales.

Par une expression simple et claire, dénuée de grandes visions et de jugements péremptoires le conférencier, parlant comme ambassadeur de son pays mais sachant aussi exprimer ses convictions, Continuer la lecture

Énergie : stratégie de caisse à sable

Un suivi sporadique des débats à propos de la politique énergétique suisse, actuellement presqu’exclusivement focalisé sur l’électricité, me fait douter de l’efficacité du travail parlementaire. Je ne parle pas d’efficience car là, les appareils politiques, administratifs et lobbyistiques chauffent au rouge. Non, il s’agit d’efficacité, c’est-à-dire d’obtenir des résultats de qualité en usant des moyens les plus simples et clairs possibles. À force de s’enferrer dans une mauvaise stratégie qui poursuit des objectifs aberrants il n’est pas surprenant que l’on s’active autour d’une caisse à sable en s’en disputant les jouets et se racontant l’histoire de comment c’était plus beau avant.

Si la stratégie énergétique de la confédération est mauvaise, et elle l’est, il faut l’enterrer, car une mauvaise stratégie mal engagée ne se réforme pas.

Continuer la lecture

La poule aux œufs d’or c’est l’énergie

Sans l’énergie homo sapiens en serait réduit à ce que font toutes les autres espèces : survivre.

Il se discute et se dispute beaucoup à propos de ce qui distingue les hommes des autres animaux : intelligence, langage, conscience de sa finitude, ou autre. Les naturalistes remettent tout ça en question avec des observations de poulpes malines, de mémoires d’éléphants ou de langages simiesques. Les religions s’en remettent à un dieu créateur et au peuple élu.

Mais il y a pour moi deux éléments certains de distinction de notre espèce des autres : l’usage de l’énergie et l’expression artistique. Continuer la lecture

Que se passe-t-il chez nos voisins ?

La bienséance exige que l’on ne s’intéresse pas à ce que font ou pensent ses voisins. Avec les gaulois à notre ouest on oscille entre la stricte et neutre bienveillance et l’empathie car, par le direct de la radio et… Continuer la lecture

Lettre d’ailleurs : quand pomper l’eau nous pompe l’air.

Ce Monsieur Wasiwasi vient de se rappeler à mon bon souvenir ou de me rappeler au sien je ne sais pas trop. Il a lu attentivement, lui au moins, tous mes billets de blog, ceux de clubenergie2051 et d’Alliance énergie (heureusement qu’il y a une partie en français, non seulement les Welsches en profitent mais aussi l’Afrique noire francophone) qui traitent de questions énergétiques dans notre contexte helvétique et s’en alarment. Ça lui a rappelé des souvenirs de son village et de l’alimentation en eau qui s’y est développée. Il m’écrit donc le mot que voici : Continuer la lecture

Climat : ne pas se laisser trahir par les clercs

Ça y est ! le traité de Paris sur le climat, mis sur les fonts baptismaux lors de la grand-messe de la COP21, a maintenant été signé par les représentants de 165 états, en grande pompe comme le sait l’organiser la grande République monarchique voisine.

Depuis cette conférence les médias s’essoufflent à maintenir la flamme en soulignant chaque période qui pourrait paraître plus chaude qu’avant, aidés en cela par le Niño, phénomène beaucoup décrit mais vastement incompris de variations météorologiques ayant lieu dans l’océan Pacifique avec des répercussions globales. Ce n’est bien sûr pas nouveau mais cette fois ils disent qu’on leur a dit que ce n’est plus de la météo mais que c’est une preuve de plus que le climat s’emballe.

Pour entrer en vigueur il faut encore que ce traité soit ratifié. Et j’ose espérer que ça n’ira pas comme une lettre à la poste.  Il est presque certain que les USA ne ratifieront pas, même avec la rentière Clinton à sa tête car le Congrès sera contre elle. La Suisse, encore plus que tous les autres pays, n’a rien à retirer de cet accord et beaucoup à perdre.

Continuer la lecture

Lexique postmoderne en crise

Comment dire autre chose que ce que les mots signifient ou comment inventer de quoi dire n’importe quoi. Voici un petit lexique utile pour embrouiller les codes.

Attention : l’ironie étant interdite le lecteur prendra soin de croire ces définitions au premier degré seulement ; c’est là sa responsabilité.

Continuer la lecture

Pour ou contre un revenu inconditionnel de base

Le 5 juin prochain il nous faudra voter pour accepter ou non l’initiative sur l’introduction d’un revenu inconditionnel de base (RIB) [1]. Au-delà des a priori et des jugements moraux il faut relever que c’est techniquement réalisable, même si ça n’est pas simple. Il faut aussi noter que si c’était accepté alors il faudrait tout introduire d’un seul coup, sans période d’essai : tout devrait se mettre en place au premier janvier d’une année qui serait le départ d’une nouvelle ère socio-économique.

Accepter cette initiative présente des risques, mais aussi des chances inespérées.

Continuer la lecture

Populismes à mettre au rancart

Guerres en Syrie, en Irak et ailleurs, fuyards et réfugiés, attaques terroristes, communautés mal assimilées, populations se croyant indigènes et se sentant menacées, toute l’actualité est révélatrice ou génératrice de quatre sortes de populismes, hélas complémentaires :

  1. celui des zinzins fanatiques islamistes
  2. celui des gouvernants européens
  3. celui des bien-pensants
  4. celui des protestataires de tous bords

Ma protestation, elle aussi teintée de populisme, est de les envoyer tous les quatre au rancart.

Continuer la lecture

Abonnez-vous - Subscribe

Subscribe to this site.
Abonnez-vous à ce blog.
It's free. C'est gratuit.
.

Donate- Contribuer

Pas de pub,
Pas d'obligation.
Cela aurait-il une valeur ?
_

Sharing- Compartir

Facebooktwitterlinkedin